CH201

Fonds Henri et René Morin

1854 - 1974
0,87 m de documents textuels - 6 documents photographiques.

Notice Biographique

Fils de Joseph Morin, notaire et député, et de Marie-Louise Bourgouin, Henri Morin est né à Saint-Hyacinthe le 15 juillet 1882. Après des études au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1904 à 1909 et au Séminaire de Québec, il entreprend des études de droit à l'Université McGill pour être admis au notariat en 1916. Il exerce d'abord sa profession à Montréal à l'étude Phillips & Hutchison, notaires, puis à Saint-Hyacinthe de concours avec son frère René de 1922 à 1927. Il pratique seul par la suite jusqu'en 1951, année à laquelle il s'adjoint son fils Marcel. Henri Morin s'occupe d'administration publique à titre de secrétaire-trésorier de la Corporation du comté de Saint-Hyacinthe,1927-[1952], et de secrétaire-trésorier de la Commission scolaire de la cité de Saint-Hyacinthe, 1927-1946. Il est également vice-président des Carrières de Saint-Dominique Limitée. Dans le domaine culturel, il est président de la Société des rendez-vous artistiques et l'un des grands gouverneurs de l'Institut démocratique canadien à partir de 1948. Il se distingue également dans le domaine sportif. Comme joueur émérite de tennis, Henri Morin remporte plusieurs trophées en doubles et en simples, 1916-1921, de même qu'au golf de 1921 à 1942. Il est l'un des fondateurs du Club de golf de Saint-Hyacinthe, du Club maskoutain et du Club canadien. Il a épousé, le 15 septembre 1924, Juliette Ledoux. Atteint d'un malaise cardiaque, il décède à Saint-Hyacinthe le 30 juin 1969, à l',ge de 76 ans.
Fils de Joseph Morin, notaire et député, et de Marie-Louise Bourgouin, René Morin est né à Saint-Hyacinthe le 27 juillet 1883. Après des études au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1894 à 1902, il s'inscrit en droit à l'Université McGill pour être admis à la Chambre des notaires en 1905. Il exerce sa profession à Saint-Hyacinthe d'abord, pour la firme Morin & Morin, avec son père, jusqu'en 1908, puis avec son frère Henri de 1922 à 1927 et enfin, à Outremont. Lieutenant du 84e régiment de Saint-Hyacinthe de 1905 à 1911, il est élu maire de cette dernière ville en 1914, poste qu'il occupe jusqu'en 1917. Durant ses années à la mairie, il réorganise l'aqueduc. René Morin est président du Comité des emprunts de la Victoire en 1918, président de la Chambre de commerce en 1921 et vice-président de la Chambre des notaires de 1921 à 1924. Élu député libéral à la Chambre des communes pour le comté de Saint-Hyacinthe-Rouville en 1921, réélu en 1925 et en 1926, il occupe cette fonction jusqu'en 1930. En août 1927, il accepte la direction du Trust Général du Canada, à Montréal, et la vice-présidence en 1946. Il est aussi directeur de la compagnie d'Assurance mutuelle du commerce, de la compagnie d'Assurances Mercantile, de la Prévoyance et du Windsor Hotel Limited. En 1937, il est élu à la présidence de la Chambre de commerce de Montréal et occupe, de 1940 à 1944, le poste de président du bureau des gouverneurs de Radio-Canada. Il a épousé, le 17 mai 1909, Adine Saint-Jacques. Atteint d'un malaise cardiaque, il décède le 6 juillet 1955 lors d'un excursion au Club Winchester. Ces funérailles ont eu lieu à l'église Saint-Viateur à Outremont.

Portée et contenu

Le fonds contient principalement des polices d'assurances, des déclarations d'impôts d'Henri Morin, des registres d'actes notariés, des actes notariés, des avis judiciaires, des déclarations de société, des avis de dissolution de société, une importante collection de factures émises par différents commerces maskoutains, des compagnies et des organismes aux noms d'Henri et René Morin, de la Cité de Saint-Hyacinthe, de la Commission scolaire de la cité de Saint-Hyacinthe et de la Commission scolaire Girouard, des reçus, des chèques, des registres des Chemins et Cours d'eau de la municipalité de la paroisse de Saint-Hyacinthe, des rapports d'institutrices et de commissaires d'école, des rapports d'opérations financières et des budgets de la Commission scolaire de la cité de Saint-Hyacinthe, des mises en candidature pour les postes de commissaires d'école et de la correspondance adressée à Henri et René Morin, à la Cité de Saint-Hyacinthe de même qu'aux commissions scolaires de la cité de Saint-Hyacinthe et Girouard.

Source du titre composé propre

Le titre est aux noms des créateurs du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Les documents du fonds, qui appartient au Centre d'archives du Séminaire de Saint-Hyacinthe, ont été remis par M. Gilles Guertin en 1995.
Un ajout a été fait par M. Claude Morin, le 4 juin 2008. (Documents administratifs de la Commission scolaire de la cité de Saint-Hyacinthe).

Instrument de recherche

Un répertoire numérique simple réalisé par Patrick Sanscartier en juin 2002 peut être consulté, 11 pages.

Bibliographie

«Me Henri Morin, notaire, trouvé mort chez lui», "Le Courrier de Saint-Hyacinthe", 3 juillet 1969.
«Henri Morin», "Biographies canadiennes-françaises", 1952.
«Me René Morin est décédé subitement à l',ge de 71 ans», "Le Courrier de Saint-Hyacinthe", 22 juillet 1955.
DION, Jean-Noël et al., «Morin, René», dans "Saint-Hyacinthe, des vies, des siècles, une histoire, 1757 à aujourd'hui", Saint-Hyacinthe, Club des Moose, 1984, p. 437-438.