Les Caisses Populaires Desjardins
du secteur maskoutain (3)

Par Luc Cordeau
Publié dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe le 24 janvier 2001.

Avec l'ajout de trois nouvelles Caisses, au cours de la période des années 1960-1970 se complète le réseau des Caisses Populaires dans la région.

Dorénavant, tous les villages de la région et tous les grands secteurs de la ville de Saint-Hyacinthe, ont leur Caisse. La Caisse Douville ouvre la voie le 8 novembre 1960.

Saint-Jude est la dernière Caisse Populaire rurale de la région a être fondée. En effet, ce n'est que le 1er janvier 1961 que les résidents de Saint-Jude se donnent une Caisse Populaire. La présence d'une banque à St-Jude depuis 1909 serait à l'origine de ce retard. C'est la Banque Nationale installée à Saint-Aimé qui ouvre une succursale en 1909. Remplacée par la Banque Canadienne Nationale en 1925, une institution financière basée sur la coopération ne semblait donc pas nécessaire avant le début des années 1960 pour les gens de cette localité.

Le secteur de la paroisse Assomption de Saint-Hyacinthe est en grand développement domiciliaire au cours des années 1960. La fondation d'une Caisse Populaire semble donc souhaitable pour les gens de ce milieu. Le 9 mars 1967, la Caisse Populaire Morin était fondée.

Les années 1980-2000
Si les années 1980 sont sans rebondissement, il en va autrement de la fin des années 1990 et du début des années 2000. L'air du « Village global », des nouvelles technologies, de la dérèglement des marchés, de l'abolition des frontières commerciales, principalement entre les pays du monde industrialisé, provoquent des fusions de grandes compagnies nationales et internationales dans tous les domaines économiques. Cette époque de rationalisation, de « repositionnement » concurrentiel atteint même le réseau des Caisses Populaires. Des Caisses de partout au Québec se regroupent. Les Caisses du secteur Maskoutain y sont confrontées depuis 1999. Si des Caisses Populaires disparaissent de notre milieu, d'autres naissent.

Une nouvelle Caisse Populaire est fondée le 1er août 1999 dans la ville de Saint-Hyacinthe, la Caisse Populaire Desjardins de la Vallée Maskoutaine. Cette dernière est née de la fusion des Caisses Populaires La Providence, Morin et Saint-Joseph. Le siège social est situé dans les locaux de l'ancienne Caisse de La Providence. Les Caisses Morin et Saint-Joseph sont maintenant des succursales, des centres de services. Le président-fondateur est monsieur Léon Guertin.

Ayant fait l'unanimité chez les membres lors de réunions tenues dernièrement, les Caisses Dessaulles et Douville vont se fusionner prochainement(en 2001). La nouvelle Caisse qui portera le nom de Caisse Populaire Desjardins de La Porte des Anciens-maires entrera en fonction le 1er avril 2001.

Institution en mouvement
Le slogan des fêtes du centenaire des Caisses Populaires Desjardins, « 100 ans toujours en mouvement » va bien à la réalité des Caisses du secteur maskoutain. Au cours des années 1920-1950, la fondation de Caisses reposait surtout sur le clergé, les agriculteurs et les ouvriers. Sans l'apport du clergé, beaucoup de Caisses n'auraient jamais vu le jour car les gens avaient peur d'y investir leurs économies. C'était l'époque des petites Caisses de paroisses. Les années 1960-1980 représentent une période de consolidation du réseau et un moyen d'expansion économique pour tous. Les Caisses sont devenues plus importantes. De nos jours, la mondialisation force les Caisses à devenir plus régionales, à prendre un nouveau virage tourné vers l'international. 

Selon le président de Desjardins, monsieur Alban D'Amours : « L'année du Centenaire de Desjardins fournit l'occasion d'exprimer notre fierté envers un Mouvement qui constitue à la fois un héritage et une promesse. Le Mouvement Desjardins nous a en effet été légué par plusieurs générations d'hommes et de femmes, animés par les valeurs de la coopération, qui ont été à l'écoute des besoins des membres et de leurs milieux. Fort de ses valeurs coopératives, le Mouvement Desjardins entend contribuer encore longtemps et concrètement au mieux-être de ses membres et de la collectivité québécoise. »

La fédération des Caisses Populaires Desjardins de Richelieu-Yamaska regroupe 74 Caisses, 329 000 membres, 2 033 employés et 950 dirigeants bénévoles. Desjardins est aujourd'hui le principal employeur privé au Québec avec 38 000 employés. Le réseau des Caisses, qui dessert plus de 5 millions de membres répartis dans toutes les régions du Québec, ainsi qu'au Manitoba, en Ontario et en Acadie, peut également compter sur l'engagement et la participation active de plus de 11 000 dirigeants et dirigeantes bénévoles qui ont à cœur le développement de leur Caisse et la promotion de la distinction coopérative de Desjardins.

Toujours à la fine pointe de la technologie, Desjardins a été la première institution financière au pays à faire l'expérience du télétraitement informatique. C'est à la Caisse Populaire de l'Expo 67, à Montréal, qu'elle a été menée et c'est ce qui a permis par la suite à Desjardins de s'affirmer comme leader technologique.

Aujourd'hui, les membres des Caisses Desjardins peuvent compter sur des services hautement performants et appréciés.

Photo:
Vue extérieure de la Caisse Populaire Morin, qui était située sur la rue Des Cascades Est, à Saint-Hyacinthe secteur de la paroisse Assomption.
Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH380.

Cet article est le troisième d'une série de trois.

<< Article 1