Mlle Benoite Bonin

Dans le but de vous faire connaître certaines personnalités maskoutaines qui ont joué un rôle important au cours des années 1960, le Centre d'histoire vous présente cette série d'articles transcrits d'un cahier spécial publié par le journal Le Clairon Saint-Hyacinthe à cette époque.


Mlle Benoite Bonin
25 années avec la ligue antituberculeuse

On nomme "Personnalité de la Semaine", habituellement quelqu'un, homme ou femme, s'étant signalé dans un domaine spécifique en une circonstance donnée. Notre "Personnalité cette semaine" a quelque chose de bien différent des autres, en ce sens qu'elle s’est dévouée corps et âme durant 25 longues années pour la ligue antituberculeuse. Il s'agit de Mlle Benoîte Bonin qui reçut récemment un blason en témoignage des services rendus à la ligue et au camp de santé de Saint-Hyacinthe, situé à Contrecoeur. Son travail inlassable et désintéressé, son dévouement peu communs ont été reconnus de brillante façon à maintes reprises, mais plus spécialement en 1952 lorsqu'elle reçut la médaille Benemerenti (médaille pontificale).

Elle s'est occupée durant 10 ans des retraites fermées. Elle s'occupe présentement du vestiaire des pauvres au sous-sol de la Cathédrale. Elle fut régente des Filles d'Isabelle durant 4 ans. Autant d'occupations et d'organismes qui s’emploient à  soulager la misère qui nous entoure. Et ce, bénévolement.

On dit souvent en parlant de quelqu'un qu'il avait une vie bien remplie. On peut dire de Mlle Benoîte Bonin qu'elle personnifia la bonté, le don de soi, que durant son existence; elle a vécu pour les pauvres, les malades, les déshérités. Les succès remportés par le camp de santé de Contrecoeur sont dus au travail de personnes dévouées qui sont à la tâche depuis 10, 20 et même 25 ans, telles Mlle Bonin, le juge Victor Chabot et plusieurs autres.

C'est le juge Chabot, président de la Ligue Antituberculeuse, qui remit à Mlle Bonin le blason dont il est fait mention plus haut. Mlle Bonin a également fait parler d'elle dans d'autres domaines. Il y a une vingtaine d'années, elle s'occupait d'une troupe de théâtre d'enfants à Saint-Hyacinthe. Elle comptait parmi ses élèves Andrée Champagne et Guy Boucher, qui obtient plusieurs rôles importants sur le réseau national.

Toutes ces occupations ne laissent à notre Personnalité que de bien maigres moments de loisirs, toutefois elle s'intéresse encore au théâtre, à la lecture et aux émissions culturelles de télévision.

Source du l'image et du texte:
Journal Le Clairon Saint-Hyacinthe, 13 avril 1967, p. 77.