M. Yvon Rho

Dans le but de vous faire connaître certaines personnalités maskoutaines qui ont joué un rôle important au cours des années 1960, le Centre d'histoire vous présente cette série d'articles transcrits d'un cahier spécial publié par le journal Le Clairon Saint-Hyacinthe à cette époque.

M. Yvon Rho, 
président de La Plaza Maskoutaine

Cette semaine, nous avons choisi de présenter M. Yvon Rho, nouveau président de La Plaza Maskoutaine, comme « Personnalité de la semaine ». M. Rho est né à Montréal, le 18 novembre 1910, le 9e d’une famille de 15 enfants. Après de brillantes études primaires, il s'inscrivit à l'académie Baril où il suivit un cours en commerce. Il obtint son diplôme en 1928 et entra au service de la compagnie Eaton à titre de préposé à l’entretien.

En 1935, il se rendit à Valleyfield pour y travailler comme tailleur dans un magasin de confection pour homme. Il devint gérant de l'établissement quatre années plus tard. Au mois de juillet de l’année 1945, la compagnie Berg's lui offrit le poste de gérant à sa succursale de Saint-Hyacinthe.

Pendant plus de 20 ans, M. Rho a joui d’une position de choix pour suivre l’évolution commerciale de la ville de Saint-Hyacinthe, et de ce fait, il ressort que l'élection de notre vedette à la présidence de La Plaza constitue une judicieuse manœuvre qui assurera les marchands-membres de réalisations éclatantes durant son mandat.

Yvon Rho est père de huit enfants. Loisirs: notre homme est quilleur de calibre, un amateur de golf miniature et un grand lecteur. Il est de plus le président fondateur de la ligue de quilles de La Plaza Maskoutaine.

« J’entends prendre le meilleur des suggestions pour en faire quelque chose qui fortifiera l’association ... » Cette déclaration résume bien son objectif comme président de La Plaza. M. Rho compte aussi venir en aide aux « petits marchands » en multipliant les promotions tout en réduisant les frais de participation.

Le nouveau président qui a toujours été en parfait accord avec son prédécesseur, M. Raymond Joly, déclare aussi qu'il se fera un point d'honneur de poursuivre le travail si bien amorcé et exhorte les membres de l'organisme à le supporter pour le bénéfice de tous et chacun. 

Source du l'image et du texte:
Journal Le Clairon Saint-Hyacinthe, 13 avril 1967, p. 49.