La glace descend

Cette année, un printemps hâtif nous épargne les débordements et les inondations provoqués par la crue des eaux de la rivière Yamaska. Au mois d'avril 1896, c'est une toute autre histoire.

En effet, le journal maskoutain L’Union, un journal libéral imprimé par l’Imprimerie Yamaska, propriété de T.-D. Bouchard, publie cette nouvelle dans son édition du 15 avril 1896 :

« Le mouvement de la glace a commencé à se produire hier et durant la nuit, elle a descendu en abondance. Ce matin, une partie de la ville était inondée et il y avait près de 3 pieds d’eau dans plusieurs maisons de la partie basse de la ville. L’on voyage en chaloupes dans bon nombre de rues. »

Afin de vous donner un aperçu de la situation, on vous propose une photo saisissante prise lors de l'inondation de 1927. Elle provient du fonds de l'abbé Alphonse Gervais, CH017. On aperçoit la rue Vaudreuil en direction sud. La photo est prise à l'angle de la rue Cascades.

Heureusement, de tels débordements ne se produisent plus à Saint-Hyacinthe depuis plusieurs années. On vous suggère un texte de Grégoire Girard concernant la construction du mur de protection contre les inondations

Daniel Girouard, avril 2021.