La première élection municipale
à Saint-Hyacinthe

En 1847, Joseph Bistodeau, un citoyen bien en vue, fait circuler une pétition demandant au gouvernement l’incorporation municipale du village de Saint-Hyacinthe. À cause d’une certaine opposition sur les limites territoriales demandées et également à cause du feu du 25 avril 1849 qui détruisit le Parlement de Montréal (et par le fait même la pétition), il fallut attendre un peu plus de deux ans avant que le projet voie le jour. Ce sera chose faite le samedi 6 octobre 1849. Les limites territoriales voulues par Bistodeau et les pétitionnaires sont respectées à l'exception des terrains et propriétés situés à l'ouest de la rue Bourdages. Ce secteur, qui deviendra le quartier municipal numéro 5 sera finalement incorporé à la municipalité en 1887.

Afin que la population de Saint-Hyacinthe prenne connaissance que le village devenait une corporation municipale, des affiches bilingues de la proclamation furent installées pendant deux semaines à la porte de l’église paroissiale, l’endroit le plus fréquenté par les résidents. Sur cette proclamation de James, comte d’Elgin et Kincardine, gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique, sous le règne de Victoria, reine d’Angleterre, on y indiquait notamment les limites territoriales du village incorporé ainsi que la date officielle, soit le 6 octobre 1849. Cette proclamation fut également publiée à l’intérieur du journal gouvernemental « The Canada Gazette », le samedi 20 octobre 1849.

La première élection municipale a donc lieu les 13 et 14 novembre 1849 au palais de justice de Saint-Hyacinthe en présence du juge de paix, Eusèbe Cartier. Nos sept premiers conseillers furent : Louis-Antoine Dessaulles, Narcisse Létourneau, Léonard Boivin, Célestin Parent, François Monnet, Pierre Solis et Georges F. Barnes. À cette époque, on ne votait pas pour le maire mais seulement pour les conseillers. Ce sont eux qui choisissaient le maire lors de la première séance du conseil. C’est Louis-Antoine Dessaulles qui sera choisi suite à la proposition du conseiller Boivin. Il demeurera maire jusqu’à sa démission en 1857.   

Photo:
Louis-Antoine Dessaulles, Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH001.