Faites place au 7e art !

Il y a 75 ans, durant la semaine du 5 août 1946

Que feriez-vous pour vous divertir si vous étiez à Saint-Hyacinthe, en août 1946 ? Bien sûr, outre le fait que vous allez peut-être assister à l’exposition qui ouvrait ses portes  le 5 août, vous iriez certainement visionner un film dans l’un des deux cinémas de la ville, qui jouent des coudes entre eux pour attirer l’attention du public.

Vous avez donc deux choix :  le théâtre Corona, situé sur la rue Cascade ou encore le théâtre Maska, situé sur la rue Hôtel-Dieu (1). À l’affiche dans le premier cinéma, le film français Josette, une comédie dramatique, sortie en 1937, qui raconte l’histoire d’une jeune orpheline qui vient en aide à une personne âgée (2). Chez le compétiteur, c’est le film Bad Bascomb, un film d’action américain qui vient tout juste de sortir et qui raconte l’histoire touchante entre un cowboy et une jeune fille (3).

Alors, dans quel cinéma iriez-vous?

Notes

(1) : Paul Foisy, « Le cinéma à Saint-Hyacinthe (2) », Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, septembre 2019, consulté le 19 mai 2021, <https://www.histoiredemaska.com/histoire/histoire-regionale/il-etait-une-fois/article/le-cinema-a-saint-hyacinthe-2>.

(2) : « Théâtre Corona », Le Clairon, 2 août 1946, p. 11, consulté le 19 mai 2021, <https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3591817>.

(3) : « Au ciné Maska », Le Clairon, 2 août 1946, p. 11, consulté le 19 mai 2021, <https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3591817>.

Photo

Au théâtre Corona selon l’époque, les spectateurs pouvaient y entrer par les rues Girouard, Saint-Denis ou Des Cascades. Ici, on voit l'accès par la rue Cascades en 1952. Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH116 Studio Lumière.

Jimy Pelletier, historien, juillet 2022