17 mai 1854

Le premier grand feu

Le premier grand feu auquel les pompiers ont été confrontés s’est produit un 17 mai vers 14 heures dans la cuisine d’une brasserie située à l’angle des rues Bourdages et Cascades. Le bilan de cet incendie ne fait état d’aucune perte de vie, mais détruit une partie du centre-ville, soit : une brasserie, deux hôtels, 40 maisons et le Collège de Saint-Hyacinthe.

Les circonstances de cet incendie sont vraiment malencontreuses. Une servante de l’hôtel qui fait roussir de la viande dans la cuisine devient affolée lorsque le feu s’allume dans sa poêle. Alors, craignant pour elle, elle renverse le tout sur le plancher de bois qui prend immédiatement en feu sans que personne ne puisse éteindre ce début d’incendie, et en peu de temps, le feu se propage à tout le bâtiment.

Le feu se communique rapidement aux autres établissements des deux côtés des rues Bourdages et Cascades. Dans le temps de le dire, toutes les maisons situées dans le carré formé par Cascades, Bourdages, Girouard et Saint-Dominique sont en cendres. Et ce n’est pas tout, les flammes, alimentées par de très forts vents, cherchent à se propager sur le côté nord de Girouard, mais heureusement, le feu ne fait que des dégâts légers sur Girouard ; par contre, il devait réduire en cendres, avant de s’éteindre, l’ancien Collège de Saint-Hyacinthe, à l’endroit précis où on retrouve aujourd’hui l’évêché.