Liste thématique

CH494

Collection Soeurs Adoratrices du Précieux Sang

[1878] - 1971
1,77 m de documents textuels.

Notice Biographique

La première communauté contemplative canadienne est fondée à Saint-Hyacinthe, en 1861, par Aurélie Caouette (1833-1905) qui assume la tâche de première Supérieure sous le nom de Mère Catherine-Aurélie du Précieux Sang. Les quatre premières contemplatives utilisent la maison paternelle des Caouette comme lieu de résidence. Mgrs Joseph-Sabin Raymond et Joseph LaRocque, deuxième évêque de Saint-Hyacinthe, contribuent largement à la fondation du cloître et à la diffusion du Précieux-Sang. Conformément à leur devise : 'Adorer, Réparer et Souffrir', la vie intime de ces religieuses est faite de prière et de pénitence. Elles se consacrent aussi à divers travaux : la confection d'hosties, de lingerie d'autel, d'ornements sacerdotaux et de soutanes ou la décoration de crucifix et de statues. En 1863, les religieuses s'installent dans la Maison Blanche avant la construction de leur cloître achevé en 1879. Le décor intérieur de la chapelle du monastère du Précieux-Sang s'inspire du style baroque et est l'oeuvre de Joseph-Thomas Rousseau et de deux religieuses. Aurélie Caouette voit s'ériger dix nouveaux cloîtres avant de mourir en juillet 1905. En 1948, on compte trente-deux cloîtres : vingt-quatre au Canada, quatre aux États-Unis, un dans les Antilles, un à Rome, un en Chine et un au Japon. À la fin du 20e siècle, plusieurs monastères ont été vendus et les religieuses malades se regroupent.

Portée et contenu

Ce fonds contient des partitions musicales et des cahiers de chants, français, latin et anglais, manuscrits et imprimés provenant de diverses maisons de la communauté au Canada et aux États-Unis. La majorité des documents sont des manuscrits de transcriptions de pièces, d'adaptations et de créations de religieuses. Il s'agit principalement de pièces religieuses, servant notamment lors de cérémonies spéciales et de divers offices réguliers, tels: « Je vois Jésus » et « Litanies Grégoriennes de la Sainte-Vierge », par le Collège de Saint-Laurent, Montréal; « Le Chant Populaire à l'église et dans les Confréries et Patronages », par la Schola Cantorum, de Paris, 1911 ; « Collection Choisie d'ïuvres à une ou plusieurs voix dans l'esprit du Motu Proprio de S.S. Pie X», 1903 ; « À Notre-Dame du Canada », par E. Desjardins et Rose de Montroy, Cap-de-la-Madeleine, 1950 ; « Cent Motets faciles à 2 voix égales», par J. de Montber, Paris ; « Jésus et la Bergerette », par Sïur Ste-Catherine-de-Sienne, religieuse du Précieux Sang, Montréal, 1954. Il y a également des partitions profanes dont : « Plaisir d'Amour », par Henry Février, Paris, 1904 ; « Qu'elle est belle », de Mireille Mathieu, Paris, 1965 ; « God Bless America », par Irving Berlin, New York, 1938 ; et plusieurs documents de La Bonne Chanson. Deux imprimés concernant des cours de musique complètent le fonds : « Théorie Musicale, Cours élémentaire, Questionnaire », par L. Donne, Paris, Henri Gregh, Éditeur de Musique, [19-] ; « Cours d'organographie et d'acoustique », par Sïur Marie-Cécile, Sïurs de la Présentation de Marie, Saint-Hyacinthe, [19-].

Source du titre composé propre

Le titre est au nom des donatrices.

Source immédiate d'acquisition

Ce fonds d'archives qui appartient au Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, a été remis le 31 mars 2004, par les Sïurs Adoratrices du Précieux Sang de Saint-Hyacinthe.

Instrument de recherche

Notes

L'inventaire de ce fonds n'a pas été fait. Aucun instrument de recherche n'a été réalisé.
Ce fonds est à traiter.