Liste thématique

CH356

Fonds Casavant Frères

1828 - 2005
48,5 cm de documents textuels. - 257 documents iconographiques. - 2 cassettes vidéo. - 3 objets.

Histoire administrative

Fils de Dominique Casavant, cultivateur et boucher, et de Marie-Desanges Lacaillade, Joseph Casavant est né le 23 janvier 1807, à La Présentation. Il exerce d'abord le métier de forgeron, puis insatisfait de ce métier, il décide de s'inscrire au Séminaire de Sainte-Thérèse, où il effectue toutes sortes de t,ches manuelles en échange de l'instruction reçue. Le directeur du séminaire lui confie un orgue laissé inachevé qu'il démonte et reconstruit avec succès. En 1840, il installe à Saint-Martin de Laval un premier orgue construit entièrement par lui. Le Séminaire de Saint-Hyacinthe lui vend alors un terrain lui permettant de construire sa manufacture. Il construit aussitôt un orgue pour l'église de Bytown (Ottawa), dont l'inauguration se fait en présence de 1500 personnes. Le caractère artisanal de sa manufacture explique le fait qu'il n'ait construit que seize orgues au cours de sa carrière, Joseph Casavant produisant lui-même (avec l'aide d'un apprenti et parfois d'un ouvrier) toutes les pièces nécessaires à la fabrication d'un instrument. En 1866, il cède son entreprise à l'un de ses apprentis, Eusèbe Brodeur. En retour, celui-ci doit devenir le tuteur et le professeur des deux fils Casavant. Joseph Casavant décède à Saint-Hyacinthe le 9 mars 1874. Ses fils Claver, né le 16 septembre 1855, et Samuel, né le 4 avril 1859, continuent leur apprentissage sous la tutelle d'Eusèbe Brodeur. En 1878, Claver va parfaire son apprentissage en Europe, suivi de Samuel en 1879. À leur retour d'Europe, les deux frères décident de fonder leur propre fabrique d'orgues du nom de Casavant Frères. En 1880, ils obtiennent leur premier contrat: construire un orgue destiné à la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes de Montréal. Vers 1890, les frères obtiennent le contrat pour construire le plus grand orgue au pays, celui de l'église Notre-Dame de Montréal. Gr,ce à la collaboration du Dr Salluste Duval, les frères Casavant inventent la pédale dite de combinaisons ajustables et l'utilisation de l'électro-aimant pour commander l'ouverture des jeux. En 1892, Casavant Frères installent deux orgues électro-magnétiques, un à l'église Notre-Dame de Saint-Hyacinthe et l'autre à Ottawa. La réputation de la maison Casavant s'étend partout dans le monde. Casavant Frères ouvre même une succursale à South Haven, Michigan. En 1880, Claver épouse Évelina Papineau et ils ont trois filles : Alice, Émilienne et Françoise. De son côté Samuel épouse Marie Ledoux le 12 septembre 1882, ils ont deux filles : Juliette et Rachel et un fils Aristide. Samuel décède le 23 novembre 1929 et Claver meurt quatre ans plus tard, soit le 10 décembre 1933. Après leur mort, Aristide prend la direction de l'entreprise, secondé par Frederick N. Oliver, son beau frère, C.-Jules Laframboise et Stephen Stoot. Monsieur Laframboise ouvre un département d'ameublement qui est en opération de 1938 à 1960. En 1976, la Maison Casavant Frères est acquise par la Société Nadeau. À cette époque, Casavant Frères lance une collection de meubles de style d'époque, collections Coeur de pomme et Bois-Fleury, mais doit abandonner cette production en 1982, faute de rentabilité. Aujourd'hui, Casavant Frères est encore une entreprise reconnue mondialement.

Portée et contenu

Ce fonds porte sur les origines, le développement et les activités de la compagnie maskoutaine Casavant Frères ainsi que sur la famille Casavant. Il témoigne également de l'industrie de la facture d'orgues et de la renommée de Casavant Frères dans ce domaine.

Le fonds comprend : actes notariés, correspondance, photos, certificats et diplômes, reçus, notes manuscrites, publications, médaille de l'Ordre de saint Grégoire le Grand, passeport, coupures de presse, notices nécrologiques, documents de généalogie, œuvre réalisée aux petits points, historiques, rapports annuels, contrats, liste d'employés, programme d'assurances, plans, documents publicitaires, discours, journaux, textes de conférences et d'entrevues, films, listes et description des orgues Casavant, documentation sur l'orgue et la musique et programmes.



Le fonds est divisé en deux séries :

001 Famille Casavant
002 Casavant Frères

Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le nom de l'organisme créateur du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Ce fonds appartient au Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe qui l'a reçu de Mme Juliette Casavant-Oliver et M. J.E. Ledoux en décembre 1974. Des versements ont été effectués par Mme Jules Laframboise en décembre 1974, M. Arthur Plamondon en décembre 1974, M. Benoit Benoit en 1974, les soeurs de La Présentation-de-Marie en octobre 1975, Mme Claire Lachance en 1979, M. Albert Rémillard en juillet 1994, Mme Juliette Casavant-Oliver en janvier 1996 (par l'entremise de Thérèse Clerk-Saint-Jacques et Hélène Nichols) et M. St-Amant en septembre 2005. Les documents déposés par les religieuses de La Présentation-de-Marie en 1976 ont été donnés à la Société d'histoire régionale de Saint-Hyacinthe, en 1988.

Instrument de recherche

Sources complémentaires

On peut aussi consulter le fonds de Jeanne Daigle, CH097 et le fonds CH122 qui comprend des cartes postales concernant la famille Casavant. Le fonds CH164 comprend les plans de la section de mobilier de Casavant Frères.

Bibliographie

Saint-Hyacinthe-le-Confesseur, 125 ans d'histoire, 1861-1986 / par M. Jean-Noël Dion. - Corporation municipale de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur, 1986, pp. 201-208.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1975-1976, no 98. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1976, p. 54.
Casavant Frères 1879-1979 / par Laurent Lapointe avec la collaboration de madame Claire Lachance, monseigneur Léo Sansoucy. - Saint-Hyacinthe : Société d'Histoire régionale de Saint-Hyacinthe, 1979, 143 p.
L'histoire de Casavant Frères 1880-1980 / Jeanne D'Aigle. - Saint-Hyacinthe : Editions D'Aigle, 1990, 817 p.