Liste thématique

CH063

Fonds Mgr Arthur Douville

1845 - 1960
0,15 m de documents textuels. - 26 documents photographiques. - 2 cartes géographiques.

Notice Biographique

Arthur Douville, est né à Saint-Casimir, comté de Portneuf, le 22 juilllet 1894, fils de Trefflé-David Douville, cultivateur, et d'Eugénie Douville. Après des études classiques au Petit Séminaire de Québec et sa théologie au Grand Séminaire de Québec, il obtient, en 1919, son titre de docteur en théologie. Il est ordonné prêtre dans la basilique de Québec par le cardinal Louis-Nazaire Bégin, archevêque de Québec, le 25 mai 1919. Étudiant à Rome, à l'Angélique de 1919 à 1922, où il obtient son titre de docteur en philosophie (1922); il est par la suite assistant-directeur à l'École apostolique Notre-Dame, à Québec, de 1922 à 1924; puis directeur pour la même institution de 1924 à 1926; de nouveau aux études à Rome, à l'Angélique de 1926 à 1928, où il reçoit un diplôme de docteur en Droit canonique (1928). Il est auditeur, à Rome, du cardinal Lépicier de 1928 à 1930; Supérieur à l'École apostolique Notre-Dame de 1930 à 1939; élu évêque titulaire de Vita et auxiliaire de Mgr Fabien-Zoël Decelles, évêque de Saint-Hyacinthe, le 30 novembre 1939; sacré dans la cathédrale de Saint-Hyacinthe, le 29 janvier 1940; coadjuteur avec future succession, le 21 mars 1942. Il devient le huitième évêque de Saint-Hyacinthe le 27 novembre 1942. De plus, il est membre du conseil des Gouverneurs de l'Université de Montréal de juin 1950 à mai 1952, membre de la Commission épiscopale d'Action sociale (C.C.C.), d'octobre 1948 à décembre 1950, président de la même commission en 1952; également membre du conseil d'administration de la Société des Missions Étrangères de la province de Québec en octobre 1953. En 1952, il participe à la célébration du centenaire de la fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe puis se rend au Concile à Rome en 1963. Démissionnaire de son poste, le 13 juin 1967, alors qu'il est âgé de 73 ans, il se retire à l'évêché de Saint-Hyacinthe. Il décède le 5 août 1986 et il est inhumé en la crypte de l'évêché. L'action catholique, l'action sociale, l'apostolat liturgique, la vie spirituelle, l'éducation chrétienne, l'oeuvre des vocations et les oeuvres caritatives sont parmi ses principales préoccupations, tout comme les luttes ouvrières que le Québec a connu durant les années 1940 et 1950. Son implication se retrouve dans l'École des chefs pour les cultivateurs et les ouvriers, dans la création d'un syndicat pour les employés des institutions religieuses et des fabriques paroissiales.

Portée et contenu

Le fonds comprend des brochures et des coupures sur l'histoire religieuse, le système scolaire notamment en Ontario et dans l'Ouest canadien, le bilinguisme, des sermons et des textes de Mgr Douville, un document sur les Clarisses de Sorel, des photographies de Mgr Douville, du congrès eucharistique de 1944, de prêtres du diocèse, des aumôniers militaires durant la Deuxième Guerre et de différentes personnalités religieuses et politiques. On peut consulter une généalogie de la famille Pelletier, ancêtre de Mgr Douville et deux cartes.

Source immédiate d'acquisition

Le fonds appartient aux archives du Séminaire de Saint-Hyacinthe et a été acquis de Mgr Douville en 1979 et 1984. L'ajout est un don anonyme, versé en novembre 1996 et comprend une généalogie de la famille Pelletier, ancêtre de Mgr Douville, offerte à Son Excellence peu après sa nomination au titre d'évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe.

Instrument de recherche

Un répertoire numérique simple rédigé en 1990 peut être consulté, 4 p.

Sources complémentaires

Les archives de la chancellerie conservent la documentation relative à Mgr Douville lors de son épiscopat au diocèse de Saint-Hyacinthe.

Bibliographie

Album du clergé séculier du diocèse de Saint-Hyacinthe / Chancellerie de l'évêché. - Saint-Hyacinthe : Imp. du Courrier de Saint-Hyacinthe, 1953, p. 3.
« Monseigneur Arthur Douville, 1894-1986 ». - Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1986-1987, no 109. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1987, pp. 89-91.