Liste thématique

CH044

Fonds Collège Sainte-Marie de Monnoir

1796 - 1978
2,24 m de documents textuels. - 37 documents photographiques. - 1 document cartographique.

Histoire administrative

Le Collège Sainte-Marie-de-Monnoir est fondé en 1853, par monsieur Édouard Crevier, curé de la paroisse du même nom. Le cours d'études se compose de deux sections complémentaires : la première, d'une durée de trois ans, présente les matières en relation avec le commerce et les affaires; la seconde, qui est d'une durée de quatre ans ou de cinq ans suivant les époques, offre le cours classique habituel. Monseigneur Charles LaRocque, en 1867, devant la réussite de l'oeuvre de monsieur Crevier et à la suite de la demande des membres de la Corporation civile du Collège de Monnoir, élève le Collège au rang de Petit Séminaire diocésain. Malheureusement, le 23 février 1907, le Collège est détruit par un incendie. Les prêtres de la Corporation du Petit Séminaire de Sainte-Marie-de-Monnoir pensent alors à reconstruire leur collège dans la ville de Saint-Jean. Il y a cependant une difficulté majeure à ce transfert : la ville de Saint-Jean est située dans le diocèse de Montréal, et non pas dans le diocèse de Saint-Hyacinthe, diocèse auquel les prêtres de Monnoir appartiennent. L'évêque de Saint-Hyacinthe, monseigneur Alexis-Xyste Bernard, s'oppose fermement à un tel transfert. Devant l'attitude de leur évêque, les prêtres de Monnoir décident d'en appeler à Rome en disant que leurs droits sont brimés. Ce différend qui oppose l'évêque de Saint-Hyacinthe et les prêtres du Petit Séminaire de Sainte-Marie-de-Monnoir au printemps de 1907, va bientôt prendre des proportions considérables, surtout après que les prêtres eurent refusé de se soumettre à un premier jugement rendu par la Sacrée Congrégation de la Propagande. Devant cet état de fait, Rome demande alors au Délégué Apostolique, monseigneur Donat Sbaretti, de rendre un jugement final dans cette cause. Ce dernier, après avoir fait une enquête personnelle auprès des intéressés, rend son jugement le 19 mars 1910. Mais il est trop tard, les prêtres ont déjà transféré le Collège Sainte-Marie-de-Monnoir à Saint-Jean. Le litige entre l'évêque de Saint-Hyacinthe et les prêtres de Monnoir se termine par la fermeture définitive du Collège et la dissolution de la Corporation.

Portée et contenu

Bon nombre de pièces donnent de l'information sur l'histoire de l'éducation québécoise et sur l'histoire religieuse au tournant du siècle. Peu de collèges privés au Canada ont connu un pareil sort, en ce sens que les responsables du Collège de Monnoir ont affronté leurs supérieurs (l'évêque, la Rote Romaine, le procès au civil) afin de poursuivre leur oeuvre, ce qui a contraint les autorités du Collège à fermer leurs portes et à s'exiler dans d'autres diocèses. Le fonds du Collège de Monnoir se divise en quatre catégories : 1. Correspondance (1900) lettres, dossiers administratifs, annuaires, histoire de la querelle entre membres du clergé et au civil, actes notariés, imprimés (200 pièces), 37 photographies; 2. Fabrique Sainte-Marie-de-Monnoir; 3. Documents sur l'histoire religieuse et de l'enseignement à Saint-Jean-sur-Richelieu; 4. Divers : documents concernant l'histoire religieuse (certificats, reliques) et l'histoire militaire. L'intérêt des documents réside dans la présence de pièces concernant le Collège avant son incendie en 1907, ce qui constitue souvent une unique source de renseignements.

Source du titre composé propre

Le nom du fonds correspond au nom de l'institution d'enseignement.

Source immédiate d'acquisition

L'abbé Henri Collette verse en 1973 les premiers dossiers concernant le Collège de Monnoir correspondant aux numéros 1 à 40. Madame Rolande Bengle d'Outremont donne un second lot de documents en novembre 1993 (numéros 40 à 167). Le Père Jean-Jacques Robillard verse en 1993 les documents qui lui ont servi pour rédiger sa thèse en 1979 (numéros 168 à 171).

Instrument de recherche

Un répertoire numérique simple a été réalisé par Soeur Marie-Paule Messier et Véronique Granger en 1995.

Sources complémentaires

Il existe à l'évêché de Saint-Hyacinthe des documents concernant le Collège, de la correspondance, des documents pontificaux, un dossier sur la paroisse de Sainte-Marie-de-Monnoir.

Bibliographie

Histoire du Collège Sainte-Marie-de-Monnoir (1853-1912) / par Jean-Jacques Robillard, thèse présentée à l'École des Études supérieures de l'Université d'Ottawa en vue de l'obtention de la Maîtrise es arts en histoire, Ottawa, Université d'Ottawa, 1979, X, 340 p.