Liste thématique

CH183

Fonds Donat et Honorine Giard

1874 - 1994
0,9 m de documents textuels. - 210 documents photographiques. - 5 documents iconographiques. -
3 documents cartographiques. - 25 documents sonores. - 12 objets.

Notice Biographique

Donat Giard est né à Sainte-Rosalie, le 6 juin 1897. Il est le fils de Napoléon Giard, cultivateur, laitier, et de Arzélie Dansereau. Il a épousé Honorine Giard, le 11 février 1919, à Saint-Hugues. Donat Giard demeure l'un des pionniers dans le développement de l'agriculture au Québec par la pratique de nouvelles formes de culture, d'élevage et de drainage. D'abord employé par son père pour le commerce du lait, de beurre et de crème, distribués et vendus à Saint-Hyacinthe, Donat Giard prend la relève à son propre compte de 1925 à 1945, tout en poursuivant le travail à la ferme. Engagé dans de nombreuses associations, il participe à leur maitien et à leur développement en occupant souvent des postes de direction. Il est membre du Cercle agricole et président de l'UCC de Sainte-Rosalie, marguillier de la paroisse de Sainte-Rosalie en 1948, Chevalier de Colomb. Il est président fondateur de la Coopérative agricole de Sainte-Rosalie de 1943 à 1956, président de la Société d'agriculture régionale du district de Saint-Hyacinthe, président provincial de l'Association des éleveurs d'Holstein en 1948, président de la Société générale des éleveurs, président provincial de l'Association des éleveurs de chevaux belges. La ferme organise le pique-nique provincial Holstein, le 30 juillet 1954, qui attire près de 2 500 producteurs en provenance de chaque région du Québec. La ferme Giard qui a toujours compté deux ou trois employés, est également récipiendaire de la médaille d'argent du Mérite agricole en 1931, puis de la médaille d'or en 1936. Monsieur Giard est aussi reconnu Commandeur de l'Ordre du Mérite agricole, classé comme le meilleur cultivateur de sa région qui n'a pas encore atteint la quarantaine. Le titre de maître-éleveur lui est décerné en 1954 et la famille reçoit le titre de la Famille terrienne de l'année en 1960. Il est décédé le 29 mars 1971 et est inhumé dans le cimetière de Sainte-Rosalie.
Honorine Giard est née à Saint-Hugues, le 21 septembre 1894, fille de Ferdinand Giard, cultivateur, et de Malvina Jacques. Après des études au couvent de Saint-Hugues, tenu par les religieuses de la Présentation de Marie, où elle décroche un brevet d'enseignement académique en 1910, elle enseigne à Saint-Hugues, à Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe puis à Saint-Jude. Après son mariage, elle prend une part active dans les travaux de la ferme et la tenue de la maison. Elle s'occupe également de la correspondance, de la comptabilité agricole et de l'embellissement des abords de la ferme. Elle doit gérer l'éducation des enfants, la préparation des repas, surtout que la famille reçoit constamment de nombreux visiteurs et qu'un employé pensionne dans une chambre de la maison. Honorine Giard est décédée le 10 mars 1978 et est inhumée au cimetière de Sainte-Rosalie.

Portée et contenu

Le fonds comprend des documents concernant la famille Donat et Honorine Giard, de Sainte-Rosalie, notamment des pièces concernant les activités des Giard dans le domaine de l'agriculture (laiterie, Mérite agricole, Famille terrienne, coopération agricole, Société d'agriculture, drainage de la ferme), des documents concernant divers membres de la famille soit Estelle, missionnaire au Brésil ; Justine, religieuse des Adoratrices du Précieux-Sang ; Lorraine, qui a laissé ses travaux de l'École ménagère des S•urs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe et de l'Institut pédagogique familial ; Gilles, notaire, discours et allocutions ; Donat, son voyage en Europe en 1958, actes notariés ; Honorine, ses cahiers d'écolière et diplômes, d'autres documents sur l'histoire religieuse dans le diocèse ont été remis.

Source du titre composé propre

Le titre est au nom des créateurs du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Le fonds a été acquis en août 1999, de madame Lorraine Giard.

Instrument de recherche

Un inventaire des documents reçus, réalisé par Jean-Noël Dion, en novembre 1999, peut être consulté.