Liste alphabétique

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CH006

Fonds Augustin-Norbert Morin

1812 - 2004
0,9 m de documents textuels. - 3 documents photographiques.

Notice Biographique

Augustin-Norbert Morin est né à Saint-Michel-de-Bellechasse, le 13 octobre 1803. Il est le fils d'Augustin Morin, cultivateur, et de Marianne Cottin dit Dugal. Il fait ses études classiques au Séminaire de Québec de 1815 à 1823 et sa cléricature tout d'abord à Québec, où il participe à la rédaction du journal 'Le Canadien', puis termine son droit à l'étude de Denis-Benjamin-Viger à Montréal. En 1825, il lance une brochure revendiquant l'utilisation du français dans les cours de justice du Bas-Canada. En 1826, il est, avec Ludger Duvernay et Denis-Benjamin Viger, un des fondateurs de 'La Minerve'. Il est admis à la pratique du droit le 7 juillet 1828. Le 26 octobre 1830, il est élu député de Bellechasse à la Chambre d'Assemblée. Il représente ce comté jusqu'en 1838. En 1834, il rejoint Denis-Benjamin Viger à Londres pour présenter les pétitions de la Chambre sur l'état de la province. Cette même année, il rédige les quatre-vingt-douze résolutions. En 1836, Morin, qui jusqu'alors se classe parmi les modérés, adopte les positions du groupe de Louis-Joseph Papineau sur le Conseil exécutif. Il prend la tête des Patriotes de Québec. Il est arrêté le 28 octobre 1839, puis rel,ché sans jugement «tant les accusations de haute trahison sont peu fondées». Sous l'Union, il est député de Nicolet du 8 avril 1841 au 1er janvier 1842. Il est alors nommé juge des districts de Kamouraska, Rimouski et Saint-Thomas. Il occupe ce poste jusqu'au 28 novembre 1842 lorsqu'il devient député de Saguenay. Il est nommé Commissaire des Terres et développe les paroisses du nord de Montréal ainsi que la condition agricole et l'amélioration des cultures. En 1844, il est réélu député de Bellechasse. En 1845, il rédige la loi scolaire qui institut la paroisse et non-plus la municipalité comme base du système. En 1846 et 1847, il refuse un poste au Conseil exécutif. Il est élu président de la Chambre d'Assemblée, en 1848. En 1851, il est élu député de Terrebonne et devient co-Premier ministre dans le cabinet Hinks-Morin. Il occupe ce poste jusqu'en janvier 1855. Il prépare alors l'abolition du Régime seigneurial qui est effective en décembre 1854. En 1854, il est réélu député de Bellechasse et de Chicoutimi. En janvier 1855, il démissionne pour des raisons de santé et est nommé juge de la Cour supérieure. Il participe à la codification du Code civil du Bas-Canada de 1858 à 1865. Il a épousé, à Saint-Hyacinthe le 28 février 1843, Adèle Raymond qui est la soeur du Supérieur du Séminaire, Joseph-Sabin Raymond. Il décède à Sainte-Adèle, le 27 juillet 1865 et est inhumé dans le caveau de l'église Notre-Dame-du-Rosaire de Saint-Hyacinthe. La translation des restes mortels d'Augustin-Norbert Morin et de son épouse, Adèle Raymond, est effectuée le 30 janvier 1984. Ils sont maintenant inhumés au cimetière de Sainte-Rosalie.

Portée et contenu

Ce fonds témoigne des activités sociales et politiques d'Augustin-Norbert Morin. Il comprend des documents relatifs au Code civil du Bas-Canada, à l'éducation, à l'agriculture et à la tenure seigneuriale; de la correspondance notamment avec Lord Elgin, Étienne Parent, Pierre-Édouard Leclère, Etienne-Pascal Taché, Lewis Drummond, Francis Hincks; des actes notariés, une biographie d'Augustin-Norbert Morin, une généalogie des familles Morin et Raymond ainsi que trois photographies de Jacques-Yvan Morin et de la plaque du juge Morin à l'église Notre-Dame-du-Rosaire de Saint-Hyacinthe.
L'ajout de 2004 comprend le texte suivant : ‚Imported Books, Imported Ideas : Reading European Jurisprudence in Mid-Nineteenth Quebec", par Eric H. Reiter, Law and History Review, Fall 2004, vol. 22, no 3, p. 445-492.
L'ajout de 2005 comprend une copie du document intitulé Généalogie des Morin du Canada, par A.-N. Morin, 1829.

Source du titre composé propre

Le titre est au nom du créateur du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Ce fonds appartient aux archives du Séminaire de Saint-Hyacinthe qui l'a reçu de la succession d'Augustin-Norbert Morin. Un ajout a été effectué par M. Eric H. Reiter, de Montréal, en octobre 2004.
Un document a été remis par M. Jacques-Yvan Morin, septembre 2005 (- 2004. - 0.01 m de documents textuels).

Instrument de recherche

Un répertoire numérique simple du fonds a été réalisé en 1985, 13 p.

Sources complémentaires

On peut consulter le dossier sur Augustin-Norbert Morin dans le fonds Albert Rémillard, BFP45.

Bibliographie

« Augustin-Norbert Morin » / Jean-Marc Paradis. - Dictionnaire biographique du Canada, volume IX, de 1861 à 1870. - Québec : Les Presses de l'Université Laval, 1977, pp. 626-630.