Liste alphabétique

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CH406

Fonds Lucien LeFrançois

1792 - 1996
0,15 m de documents textuels. - 4 documents photographiques. - 3 documents cartographiques.

Notice Biographique

Lucien C. LeFrançois est né à Beloeil, le 17 juillet 1918, de François-Xavier LeFrançois et de Eva Colette. Il fait ses études à l'école Mercier à l'Académie Girouard de Saint-Hyacinthe puis en 1936, il s'inscrit à un cours d'anglais dans l'armée avec brevet de télégraphie. De 1935 à 1940, il fait partie du Canadian Corps Signalers, Réserve du 84e régiment de Saint-Hyacinthe. Entre-temps, il épouse en 1938, à Mont Saint-Grégoire, Germaine Charron. Employé de 1936 à 1949, à la manufacture de bas Gotham Hosiery, située à Saint-Hyacinthe, il met sur pied, en 1949, sa propre entreprise avec M. Robert Morin sous la raison sociale de LeFrançois et Morin Eng. En 1953, la compagnie de bas change d'appellation pour Frances Products. Elle est toujours située au 2525, avenue Sylva Clapin, à Saint-Hyacinthe, jusqu'en 1970, année où un incendie détruit l'entreprise. M. LeFrançois a fait partie de nombreuses associations relatives au domaine textile. De plus, il est membre des associations suivantes : Chevaliers de Colomb à partir de 1955, Fraternity Orders of Eagles de 1947 à 1949, directeur de la Chambre de Commerce de Saint-Hyacinthe de 1953 à 1956, membre-fondateur de l'Association des numismates de Saint-Hyacinthe en 1954, membre de la Canadian Numismat Association à partir de 1956, membre de la Société philatélique de Montréal, membre de la Société généalogique canadienne-française de Montréal à partir de 1971, membre de la Société d'Histoire régionale de Saint-Hyacinthe et de dix sociétés d'histoire de la région à partir de 1973. Dès 1974, il devient promoteur des visites touristiques de la ville de Saint-Hyacinthe pour devenir, en 1977, guide touristique pour la ville de Saint-Hyacinthe poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite en 1987. Son implication sociale pour la région maskoutaine lui valut des hommages particuliers. Il a été également recherchiste dans le projet de deux diaporamas « Circuit patrimonial » publié en 1979 et 1980 et de la brochure « D'hier à demain » publié en 1983. Tout au long de sa carrière de guide touristique, il devient très recherché comme conférencier sur l'histoire maskoutaine. Monsieur Lucien C. LeFrançois est décédé le 3 septembre 1996, à l'âge de 78 ans.

Portée et contenu

Le fonds comprend des documents sur l'histoire militaire, seigneuriale, musicale et économique de Saint-Hyacinthe de même que des actes notariés concernant la paroisse Saint-Simon de Bagot. On y retrouve également des coupures de journaux sur ses conférences et les textes des circuits patrimoniaux de M. LeFrançois.

Source du titre composé propre

Le titre est au nom du créateur du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Ce fonds appartient à la Société d'Histoire régionale de St-Hyacinthe et a été acquis de Lucien C. LeFrançois, en avril 1977. Des ajouts ont été effectués en 1985, 1987, 1993 et 1997.

Instrument de recherche

Un répertoire numérique simple de ce fonds a été réalisée en 1990, 2 p.

Sources complémentaires

La Société d'Histoire régionale de Saint-Hyacinthe possède également le fonds Lucien C. LeFrançois BFG58, acquis de Jeannine LeFrançois, fille de Lucien C. LeFrançois en octobre 1996.