Liste alphabétique

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CH514

Jodoin, Albert, notaire

1870 - 1928
6,72 mètres de documents textuels. - 1 document photographique. - 2 documents cartographiques

Notice Biographique

Albert Jodoin, notaire, homme d'affaires et citoyen actif de la communauté maskoutaine, est né à Saint-Simon-de-Bagot, le 12 décembre 1875. Fils de Moïse Jodoin, cultivateur, et d'Adeline Vandal, il étudie au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1890 à 1898, ainsi qu'à Montréal où il fut admis à la pratique du notariat en 1903. Installé définitivement à Saint-Hyacinthe, il épouse Augustine Benoît, en 1907, avec qui il a trois enfants : l'abbé Louis Jodoin, Jean-Paul Jodoin, commerçant de Saint-Hyacinthe et Marthe Jodoin.

En plus de sa profession de notaire, il est propriétaire d'une entreprise de distribution d'écrémeuses fabriquées en Suède, les Séparateurs Domo (sépérateurs : appareils utilisés dans l'industrie laitière à l'époque). L'entreprise du notaire Jodoin, qui a l'exclusivité canadienne de ce produit, compte sur une équipe de vendeurs à différents endroits du Canada.

Agent financier, vendeur d'assurances, notamment pour la Guardian et la Sun Insurance, commissaire du recensement pour le comté de Saint-Hyacinthe et secrétaire-trésorier du village de La Providence, Albert Jodoin devient en mars 1908, le nouveau représentant et percepteur à Saint-Hyacinthe, de la Caisse Nationale d'Économie. Fondée à Montréal en 1899, par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, la Caisse avait pour buts d'amasser les épargnes des gens pour créer des institutions au service de la société canadienne-française et de permettre une rente annuelle et viagère, une pension de retraite, à des hommes, des femmes et des enfants.

Albert Jodoin est membre de la Société de Philharmonique de Saint-Hyacinthe de 1899 jusqu'à sa mort, alors qu'il en est le président pendant quelques années et le directeur pendant 25 ans. Il est également lieutenant dans le 84e bataillon d'Infanterie (Régiment de Saint-Hyacinthe). Il meurt le 27 septembre 1945, à l',ge de 69 ans.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de la vie professionnelle et personnelle d'un notaire de centre urbain régional du début du XXe siècle, dans la province de Québec. La réalité urbaine, agricole et industrielle de Saint-Hyacinthe est dépeinte par la nature de ses activités professionnelles et personnelles telles que la vente d'appareils utilisés dans l'industrie laitière, son implication dans une industrie de fabrication de cigares et son poste de lieutenant dans le 84e régiment. On retrouve dans le fonds beaucoup de correspondance, des documents financiers, des ouvrages de références, des catalogues et revues de musique, des rapports et bilans des différentes compagnies dans lesquelles il a été impliqué, des contrats, des notes personnelles, etc.

Source du titre composé propre

Le titre est au nom du créateur du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Le fonds a été apporté au Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe par M. Luc Cordeau qui a été le chercher, à l'hiver 2006, dans l'ancienne demeure du notaire Albert Jodoin, appartenant à Lindor Brodeur, avocat.

Instrument de recherche

Notes

Le traitement du fonds Albert Jodoin, notaire, a été rendu possible gr,ce au Programme Soutien au traitement et à la mise en valeur des archives 2007-2008, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.