Liste alphabétique

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CH567

Faubert, Gisèle

1879 - 1990
0,03 m de documents textuels. - 48 documents photographiques.

Notice Biographique

Gisèle Faubert est diplômée en histoire de l'art de l'Université du Québec à Montréal depuis 1990. Son mémoire de maîtrise porte sur le photographe Samuel Bourassa (1852-1916), qui œuvre à Saint-Hyacinthe de 1879 à 1891, avant de déménager son studio à Montréal. Au cours de sa recherche, Gisèle Faubert a consulté le fonds Wilfrid Lemoyne, appartenant à Bibliothèque et Archives nationales du Québec et déposé au Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, ainsi que d'autres fonds maskoutains.

Portée et contenu

Ce fonds témoigne du travail de recherche de Gisèle Faubert, au sujet du photographe Samuel Bourassa. Le fonds comprend la documentation, les reproductions des photographies sélectionnées pour le projet (en format diapositives et photocopies), quelques photographies originales de d'autres photographes maskoutains, ainsi qu'un exemplaire du mémoire de maîtrise de Madame Faubert, présenté à l'Université du Québec à Montréal en décembre 1990. Parmi la documentation, on note la présence d'un arbre généalogique détaillé de la famille Bourassa, une liste des photographes maskoutains de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, ainsi que des reproductions en diapositives de plusieurs portraits anciens provenant du fonds du Séminaire de Saint-Hyacinthe. Parmi les portraits, on reconnaît Maurice Frey, Étienne Ledoux, Zotique Marchessault et André Vandandaigue, ainsi que les abbés Gaspard Dauth, Fabien-Zoël Decelles, André Dubreuil, Amédée Dumesnil, John Hackett, Léon Pratte et Arthur Vézina. On trouve aussi une reproduction d'un portrait de Samuel Bourassa, avec son épouse Odinasse Riendeau et leurs cinq enfants, conservée aux archives de l'Université du Québec à Montréal.

Source du titre composé propre

Le titre correspond à la créatrice du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Ces documents ont été remis par Gisèle Faubert au Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe le 15 novembre 2013.

Instrument de recherche