Liste alphabétique

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CH542

St-Amand, Ludger et Gilles

[191?] - 2004
0,06 m de documents textuels. - 389 documents photographiques. - 1 document audio-visuel. - 3 documents sonores. - 9 objets.

Notice Biographique

Ludger St-Amand est né à Roxton Falls en 1897. Co-fondateur de l'entreprise Rita Shoe Compagnie limitée en 1920 avec trois autres individus, dont Elphège Phaneuf qui donna le nom en l'honneur de sa fille, il voit au bon fonctionnement de cette petite manufacture de chaussures située sur la rue Hôtel-Dieu puis sur la rue Sylva-Clapin, engageant les autres membres de sa famille dont Gilles, Marcel et Léopold. En 1951, il est élu échevin pour la Ville de Saint-Hyacinthe, à la suite de la démission de E.-A. Gendron, jusqu'en 1954. Durant toutes ces années, il s'occupe activement de musique, devenant membre de la Fanfare du Patronage en 1914, où il fut président de 1920 à 1924 et également membre de la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe dès 1918, s'impliquant dans l'organisation jusqu'à en devenir président de 1951 à 1954. Marié à Alice Chagnon en 1919, ils auront sept enfants : quatre garçons et trois filles. Ludger St-Amand décède en 1976 et est inhumé au cimetière de la Cathédrale.

Gilles-Réjean St-Amand, fils de Ludger et Alice Chagnon, est né à Saint-Hyacinthe en 1927. Ses premières années de vie professionnelle se passent à la manufacture de chaussures de son père, mais par la suite, il œuvrera au sein de la compagnie Les Artisans coopvie, compagnie d'assurance-vie jusqu'à sa retraite. Marié à Flore Cordeau, ils ont eu quatre enfants : un garçon (Gilles Junior) et quatre filles (Julie, Sylvie, Martine et Odette). Grand amateur de musique, il s'implique bénévolement au sein du Patronage Saint-Vincent-de-Paul et à la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe dès son adolescence. Au cours des années 1940-1960, en parallèle de son travail régulier, il participe à plusieurs spectacles de différents orchestres et fonde l'Orchestre Gilles Réjean. Il sera même invité spécial lors d'un spectacle à Victoriaville en 1963. Au début des années 1970, il mobilise ses énergies pour la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe et y sera le directeur musical jusqu'à la fin des années 1980. Depuis 1990, la salle de répétition de l'organisme a été nommée en son honneur. En 1996, on souligne ses 50 années d'implication musicale et en 2014, il est toujours trompettiste au sein de ce groupe musical.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de la vie personnelle, professionnelle et communautaire de Ludger et son fils Gilles St-Amand, qui ont oeuvré au sein de la même entreprise, la Rita Shoe Company Limitée, mais surtout à titre de musiciens bénévoles au sein du Patronage Saint-Vincent-de-Paul et de la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe. Le fonds a été divisé en deux grandes séries au nom de chaque personnage. La première série comprend des documents relatifs à la vie personnelle et professionnelle de Ludger St-Amand, à titre de manufacturier de la Rita Shoe Company Limitée. On trouve aussi des documents et photographies au sujet de la famille de son épouse (Alice Chagnon), son implication à la Société du bon parler français, à titre d'échevin pour la Ville de Saint-Hyacinthe, et comme musicien accompli au sein de la fanfare du Patronage Saint-Vincent-de-Paul et à la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe. La seconde série comprend des documents, photographies, plaques commémoratives et enregistrement audio-visuel relatifs à la vie personnelle, professionnelle et musicale de Gilles St-Amand, de son enfance à son 50e anniversaire de vie musicale en 1996. À titre personnel, on retrouve quelques souvenirs et plusieurs photographies d'enfance et d'études, où on voit son intérêt musical, sportif et technique. À titre professionnel, on trouve quelques souvenirs de son passage à l'usine Rita Shoe, ainsi que des diplômes et photographies de son implication dans le milieu de l'assurance-vie. Finalement, des souvenirs et de nombreuses photographies témoignent de son implication au sein de la vie musicale à Saint-Hyacinthe, que ce soit au Patronage Saint-Vincent-de-Paul, à la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe, avec son orchestre Gilles Réjean, mais aussi avec d'autres groupes musicaux et à titre individuel.

Voici le détail des séries et sous-séries du fonds:
S1 - Ludger St-Amand
SS1 - Personnel
SS2 - Manufacturier
SS3 - Échevin
SS4 - Patronage Saint-Vincent-de-Paul
SS5 - Société philharmonique de Saint-Hyacinthe
S2 - Gilles St-Amand
SS1 - Personnel
SS2 - Vie professionnelle
SS3 - Patronage Saint-Vincent-de-Paul
SS4 - Société philharmonique de Saint-Hyacinthe
SS5 - Orchestre Gilles Réjean
SS6 - Spectacles individuels et autres collaborations
SS7 - Enregistrements sonores

Source du titre composé propre

Le titre correspond aux créateurs du fonds.

Source immédiate d'acquisition

Ces documents ont été remis par Gilles St-Amand au Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe en octobre 2011, mai 2012 et août 2014. Des documents ont également été transférés du fonds de la Société philharmonique de Saint-Hyacinthe en septembre 2011.

Instrument de recherche

Sources complémentaires

On peut également consulter le fonds Société philharmonique de Saint-Hyacinthe (CH358).