Liste alphabétique

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CH098

Fonds École commerciale Lussier

1941 - 1991
9,2 m de documents textuels. - 170 documents photographiques.

Histoire administrative

L'École commerciale Lussier est fondée en 1935 (le 3 novembre 1936?) par Charles-Léon Lussier (1907-1974). Ancien employé du service de comptabilité de la compagnie General Steel Wares Limited de Montréal, monsieur Lussier a fait son cours classique au Séminaire de Joliette (1919-1927) puis ses études commerciales à l'École commerciale pratique Côté. De plus, il a suivi des cours de l'Université de Chicago et a enseigné trois ans à l'École Côté de Saint-Hyacinthe et de Trois-Rivières (1932-1936). Il s'est présenté comme candidat à Saint-Hyacinthe aux élections provinciales de 1944 à titre de représentant du Bloc populaire. D'abord située dans l'édifice Brodeur, à l'angle de l'avenue Saint-Denis et de la rue Des Cascades, l'école déménage bientôt au 780, avenue de l'Hôtel-Dieu (v.1946), puis au 1324, rue Des Cascades (v.1948). Dans les années1950, elle s'installe au 1895, rue Duvernay, puis au 2 290, avenue Saint-Joseph. Durant un certain nombre d'années, des cours ont été dispensés dans des locaux au sous-sol de l'église Saint-Sacrement à Saint-Hyacinthe pour pallier au manque d'espace de la grande maison de l'avenue Saint-Joseph. Après plus de trente ans sur l'avenue Saint-Joseph, les autorités de l'école loue l'édifice des Soeurs de Sainte-Marthe laissé vacant par leur départ et leur regroupement au Séminaire même. Les élèves entrent dans leurs nouveaux locaux à partir du mois d'août 1982, au 1090, avenue Pratte. Les activités de l'école cessent en juillet 1992. L'école était située depuis une année à l'étage supérieur du magasin Croteau, au 1625 rue Saint-Antoine. Les étudiants qui la fréquentaient alors ont été intégrés à l'option secrétariat de la Commission scolaire régionale de Saint-Hyacinthe, à la suite de la décision du ministère de l'Éducation. L'École dispense le cours commercial, soit la comptabilité, l'arithmétique, la sténographie, la dactylographie, les sciences commerciales, l'informatique, le français et l'anglais. Il est intéressant de noter que cette institution privée était probablement la seule à dispenser l'enseignement de l'anglais sur une base aussi intensive. L'école a également dispensé des cours aux adultes et permettait à ses finissants et finissantes d'acquérir de l'expérience par des stages dans le milieu du travail. En 1948, l'École a décerné plus de cent certificats à 52 finissants et finissantes. En 1991-1992, 37 étudiantes y sont inscrites. L'École commerciale Lussier avait comme devise « Fais ce que dois ». Le fondateur a été nommé gouverneur de district, pour l'Est du Canada et la Nouvelle-Angleterre, de l'Association des collèges commerciaux d'Amérique (American Association of Business Colleges). Toujours en 1960, il est décoré et fait Chevalier de l'Ordre académique de la Société du bon parler français. Après son décès en 1974, l'épouse de monsieur Lussier, Rose-Armande Ménard, prend la relève et devient présidente de l'École, puis son fils Jacques Lussier, au début des années 1980. Ce dernier a eu l'initiative de créer la « Fondation Charles-Léon Lussier » afin d'aider des étudiants et étudiantes à poursuivre leurs études. En août 1984, les Lussier se retirent du conseil d'administration et permettent à de nouveaux administrateurs de poursuivre l'oeuvre d'enseignement. Les trois nouveaux membres de la corporation à but non lucratif sont : mesdames Monique Trahan, présidente, Jeanne Trahan, vice-présidente et monsieur Jean Ménard, déjà professeur à l'École, assistant-directeur depuis 1975. Ce dernier agira au poste de secrétaire-trésorier. L'École a formé plus 4 500 élèves qui ont occupé des postes dans les différents bureaux de la ville et des environs.

Portée et contenu

Le fonds comprend les dossiers administratifs, les dossiers des élèves à partir de 1949, les registres de classes, des syllabus de cours, des montages photographiques de finissants et finissantes et des livres comptables. On peut y retracer également un dossier sur le type de manuels en usage dans les écoles commerciales au cours des années 1970 et 1980. Ces documents serviront à mieux comprendre l'enseignement commercial et du secrétariat dans l'histoire de l'enseignement au Québec.

Source du titre composé propre

Le nom du fonds est basé sur le nom de l'institution.

Source immédiate d'acquisition

Versé au Centre d'archives du Séminaire, le fonds a été acquis en février 1992 de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe par l'entremise de monsieur Royal Hains.

Instrument de recherche

Un répertoire numérique simple a été réalisé par Gilles Guertin en avril 1994.

Bibliographie

« L'École commerciale Lussier », dans La Revue colombienne, septembre 1941.
« Une vie liée à la petite histoire maskoutaine, Charles-Léon Lussier », dans Le Courrier, 19 février 1975.